Béatrice Iseni Sophrologue

3 clés pour connaître la limite à ne pas franchir

Dans le précédent article, je vous ai partagé la 1ère chose à faire pour apaiser votre stress et comment faire pour être à l’écoute des signaux d’alerte que vous envoie régulièrement votre corps. Aujourd’hui, je vous transmets 3 nouvelles clés pour cultiver cette saine vigilance.

On peut légitimement se demander pourquoi on aurait besoin d’aide quand on a un tempérament dynamique. A priori … tout devrait rouler sans problème.

Et pourtant dans mon cabinet, je ne reçois AUCUNE personne de nature nonchalante, négligente, ou indifférente. Je rencontre des personnes actives, dynamiques, investies dans ce qu’elles font, souvent d’ailleurs dans tous les domaines de leur vie … Voici 3 clés que je leur transmets.

 

1- Apprendre à placer le curseur de l’ardeur

Elles ont besoin d’aide, comme j’en ai eu besoin moi aussi avant elles, non pas pour stimuler leur ardeur mais plutôt pour apprendre à la réguler.

C’est comme si le curseur avait du mal à trouver à trouver la position juste, comme s’il était trop souvent sur la position A FOND, parfois depuis trop longtemps, parfois même qu’il semblait coincé à cet endroit.

A VOUS : observez l’état de votre curseur … Est-il souple et fluide ? Instable ? Grippé ?

2- Un changement à la fois brutal et insidieux

Au départ, elles ont eu ENVIE de descendre un peu le curseur, mais ont remis cela à plus tard … ça pouvait attendre un peu. Puis elles en ont eu BESOIN, mais ce n’était pas le moment, il y avait plus important. Puis cela est devenu VITAL, mais c’était déjà trop tard, les commandes ne répondaient plus à l’intérieur.

A VOUS : identifiez à quel stade vous en êtes … Envie ? Besoin ? Vital ?

3- Tous les domaines de la vie sont touchés

La fatigue est importante, la pression omniprésente, avec son cortège de palpitations, suées, sensations d’étouffement, sentiments d’urgence, angoisses, pouvant se terminer en crise de PANIQUE et en grande INQUIETUDE concernant la capacité à continuer à assumer responsabilités et projets.

Cela peut aussi déborder sur la sphère relationnelle, avec une difficulté à partager du temps avec des proches, à avoir une vie sociale, des temps de loisirs et de repos, parce qu’il n’y a TROP de choses à faire, PLUS ASSEZ de TEMPS pour cela, et au bout d’un moment plus assez d’ENERGIE.

A VOUS : Y-a-t-il des domaine de votre vie qui sont sinistrés ?

Pour aller plus loin

Est-ce trop tard quand on est dans l’impasse ? Ou bien est-ce le début d’autre chose ? Je vous donne MON ANALYSE dans le prochain article.

D’ici là si vous sentez que vous êtes sur la LIGNE ROUGE, si vous cherchez un support qui vous AIDE à SOUFFLER et VOUS REPOSER, cette Sophrobulle est pour vous.

A VOUS : qu’est-ce qui vous aiderait à vous détendre ? Combien de temps êtes-vous prêt à réserver pour cela ? Quel est le moment privilégié pour votre pause quotidienne ?

A bientôt.

Chaleureusement.

Béatrice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *