« Puisant ses sources dans différentes pratiques, la sophrologie a forcément des liens étroits avec chacune d’elles

Elle a toutefois sa propre identité

Voici en quelques mots ce qui la différencie de ces pratiques complémentaires »

Accompagnements visio 06 17 56 34 02 ou Rendez-vous en ligne

Hypnose

Précis et directif en hypnose, le vocabulaire est le plus neutre possible en sophrologie, où il accompagne l’expérience sans l’orienter

Bien que toujours conscient, le niveau de vigilance est plus bas en hypnose qui s’adresse à l’inconscient, tandis que la sophrologie s’adresse à la conscience

Inexistant en hypnose, le schéma corporel est fondamental en sophrologie

Toujours statiques en hypnose, les séances peuvent être dynamiques en sophrologie, avec différents mouvements

Les techniques de l’hypnose sont plus nombreuses qu’en sophrologie pour la gestion de la douleur

Pleine Conscience

Portée sur tout ce qui est en train de se vivre, de manière élargie en Pleine Conscience, l’attention est orientée en Sophrologie vers différents objectifs (corporalité, pensées, émotions, valeurs)

En lui permettant d’exister, la Pleine Conscience permet à l’émotion de laisser ainsi émerger son potentiel d’auto-résolution

Ce que la Sophrologie complète par l’intention de développer les émotions positives en allant chercher dans notre bibliothèque intérieure les souvenirs (passé), vécus (présent), projets positifs (futur), de façon à les somatiser

Relaxation

Passive en relaxation (allongée ou confortablement assise), la posture est active en sophrologie (assise ou debout)

La détente physique et psychique est l’objectif de la relaxation. En sophrologie elle est un des différents outils permettant d’accéder à sa propre conscience, et de déployer ses compétences et ses capacités