« Je crois que nous ne sommes pas obligés de choisir entre nos différentes dimensions 

… Entre le corps et le mental, entre la chair et l’âme, entre le matériel et le spirituel, entre la raison et l’intuition

… Entre le calme et l’action, entre la force et la douceur, entre la puissance et la vulnérabilité

… Entre la Terre et le Ciel, entre le visible et l’invisible, entre la fiabilité, le sérieux, l’ancrage … et l’ouverture à l’insaisissable

Entre qui l’on est et qui l’on paraît »

Accompagnements visio, Cugnaux et mail – Sur rendez-vous au 06 17 56 34 02 ou Rendez-vous en ligne Voir Tarifs et modalités

C’est trop beau pour être vrai ?

Depuis longtemps, vous êtes habitué à vous tenir dans la case qui vous a été attribuée ? Terre-à-terre ou dans la lune ? Intuitif ou cartésien ? Manuel ou cérébral ? Pragmatique ou contemplatif ? Sensible ou solide ? Emotif ou à sang froid ? Rationnel … ou perché ? Refouler cette part de vous qui n’est pas mise en lumière par les autres est devenu comme une seconde nature … sauf peut-être depuis quelques temps.

Cette réalité a aussi été la mienne

Dès les 1ers mois de ma vie, j’ai vécu une première déchirure. Je suis une jumelle rescapée. Déjà, je suis coupée en deux.
Je grandis dans une famille catholique pratiquante. J’ai des moments de joie lors des messes dominicales pour les enfants. Mais je doute aussi face aux écarts parfois entre les engagements de certains et la façon dont ils mènent leur vie. Faut-il choisir entre foi et religion ?

Le refus de l’adulte

Malgré l’éloignement avec la pratique religieuse qui s’impose à l’adolescence, lors d’une visite à En calcat, je rencontre le Silence. A ce moment là, je ne comprends pas, je passe mon chemin, mais mon coeur n’oublie pas.
Sur le plan spirituel, c’est le vide. Je ne laisse aucune place à cette part de moi. J’étudie, je travaille, j’aime … mes choix ne sont pas très heureux, et je m’éloigne de moi.

Le retour à soi

Au sortir d’un burnout, je séjourne à En Calcat pour plusieurs retraites libres où je retrouve le Silence.
Ma vie commence à me ressembler, je cultive l’équilibre, je fréquente le Silence aussi souvent que je le peux. De nombreux livres m’inspirent. Je deviens sophrologue. Je rencontre l’homme qui partage ma vie aujourd’hui … c’est donc possible de partager toutes ses dimensions avec un autre.

La fin des résistances

A l’aube de mes 50 ans, la vie me demande de me positionner. Ce jour-là, ce que j’ignore obstinément depuis longtemps me saute au visage, avec douceur dans la forme certes, mais dans le coeur c’est une déflagration. Je choisis de répondre oui à cet Appel, mais je sais que j’ai besoin d’être initiée. Mon côté « pieds sur terre » a besoin d’être rassuré … on ne fait pas n’importe quoi, surtout avec l’au-delà.

Vous vous reconnaissez dans ces lignes ?

Tout au long de ce parcours, j’ai appris à dépasser mes peurs, à muscler mon libre-arbitre, à ouvrir mon coeur, à lever les voiles, à rencontrer mes guides et à plonger dans un grand OUI. J’ai découvert qu’avoir les pieds sur terre renforce l’accès à la Sagesse de l’Invisible et garantit une posture juste.
Depuis 2018, je mets cette ouverture au service des autres. Bientôt vous ?

Accompagnements visio, Cugnaux et mail – Sur rendez-vous au 06 17 56 34 02 ou Rendez-vous en ligne Voir Tarifs et modalités

« J’apprécie le recul que tu prends ! Tu es fiable, solide et bien ancrée. Cela permet d’avancer dans la vie »

Marianne